Psychothérapies individuelles et de Couples- Soins énergétiques

<<De la Rencontre avec Soi-Même vers l' Unité Intérieure..>>

Mon blog

Blog

Jeux et Enjeux dans les Relations

Posted on June 16, 2015 at 5:52 AM Comments comments (0)
Conférence :Le 25 Novembre 2014:

                    << Jeux et Enjeux dans les RELATIONS >>

" Pour devenir Qui nous sommes : nous devons devenir conscient de Qui nous ne sommes pas."{Lise BOURBEAU}

La Conférence du mois de Mars ( Cf. présentation de cette conférence sur ce site), nous avait conduit à la découverte, à la rencontre de l'Enfant que nous avons tous été, et qui vit toujours en nous.
Nous l'appelons : " l'Enfant Intérieur"....Cette appellation recouvre aussi le " Bébé Intérieur"...Et puis l'enfant qui a grandi...Jusqu'à devenir ces grandes personnes que nous sommes aujourd'hui, après avoir traversé les turbulences possibles de l'adolescence...Et nous voici arrivés jusqu'ici...
Nous pourrions, si nous le percevons juste pour nous, exprimer de la gratitude pour chacun d'eux, même si nous nous souvenons que les moments de ces traversées n'ont pas tous été très doux pour ces enfants et adolescents qui vivent, et peut-être parfois plutôt " Survivent" en nous.

De la gratitude ...? OUI... Parce que chacun de nous : bébé, enfant, adolescent a appris très tôt à s'adapter à l'environnement qui lui a été proposé, avec les différents acteurs présents autour de lui à son arrivée sur Terre...             
OUI...Parce que chacun d'eux a su stimuler en lui, là-bas, dans ce temps jadis : une quantité incroyable de Ressources pour grandir, s'adapter, et arriver à "Penser que la Vie vaut d'être vécue "...
[Cf. D. Winnicott]...          
                                Alors, intéressons-nous à ce qui se passe, à ce qui se joue dans les relations pour chacun de nous dès que nous arrivons sur la planète...A tous les " enjeux" contenus dans nos relations organisées sous forme de " Jeux Relationnels " que nous pourrions constater bien souvent comme : enfermant, limitant, réducteurs et destructeurs tout à la fois...
Il nous suffit de regarder l'état de notre Humanité pour s'apercevoir que bien souvent : il n'y a pas assez de conscience de posée sur nos relations respectives...

° ]   QUELQUES QUESTIONS...Pourquoi supposer qu'il existe 
                                                       Des " Jeux " dans nos
                                                       Relations...?
Est ce que le Relation : c'est un Jeu...?
• Qui joue avec Qui...? Et à quels jeux jouons-nous alors...?
   En sommes - nous conscients...?
Et pourquoi jouons-nous...?
Comment expliquer que nous jouons, et rejouons plus "    
   Fréquemment " à certains jeux...?
  Et ces jeux : les pratiquons-nous encore aujourd'hui...? Et dans  
    Quel intérêt...? Quel sens cela a-t-il de " pratiquer des jeux " 
    Dans nos relations...?

II °]   DEFINITIONS...   En fait : il y a " jeux et jeux..."

) Il y a les situations où notre Imaginaire est stimulé, dans un espace de créativité comme par exemple " le Dessin", ou toute forme d'expression artistique qui font appel à  notre capacité d'imagination, rien que pour le plaisir, sans autre enjeu que celui de créer, d'inventer, d'imaginer...Cela peut se décliner aussi dans les " jeux de mots".

)Il y a les " jeux de société " : organisés autour d'une règle à respecter par tous pour le bon déroulement de la partie.
Dans ces jeux Plus codifiés : notre Créativité se trouve un peu plus contenue...Il y a un objectif précis : " Gagner "...Ce qui suppose unestratégie...Ces jeux sont organisés autour de la stratégie...Ici : il peut y avoir de la passion, de la tension qui peuvent amener les joueurs à ne plus se maîtriser, et même parfois à avoir la tentation de " tricher"...

)Et puis, il y a les" Jeux relationnels "....Ils ont pour noms :

-- Jeux psychologiques...-- Stratégies ---En Analyse transactionnelle :
                                                            <<Transactions/Scénarios...>>...
Ce sont toutes les relations où nous pouvons devenir le " jouet " de ceux qui vont jouer avec nous...Et nous jouer avec eux, la plupart du temps Inconsciemment.
Dans ces différents formes de jeux : nous allons devoir " réagir ", nous positionner d'une manière ou d'une autre si nous voulons continuer à vivre, et même à survivre parfois.

Ces "jeux de la relation " : suppose des acteurs...Un espace de jeu....Et nos relations se déroulent dans des espaces : le couple, la famille - celle d'aujourd'hui et aussi celle de notre enfance, dans l'espace " Transgénérationnel "... Et puis il y a aussi : l'Ecole, le travail, la vie sociale....

III°]  Posons maintenant les bases sur lesquelles va se
             Construire La RELATION...

Référons-nous aux travaux du psychanalyste et pédiatre anglais D.Winnicott (1891~1970), contemporain de S. Freud, et en Angleterre de M.Klein et Anna Freud.
Ils se sont tous intéressés au développement de l('enfant, avec chacun, une approche spécifique.
Winnicott va définir les conditions les plus favorables pour la mise en place d'une bonne relation, propices au développement harmonieux du bébé : en évoquant le notion de " Mère suffisamment bonne ".

Pourquoi " suffisamment bonne " ?  Parce que  la qualité des soins
                                                        Apportés ne va pas être dans un " Trop " : pas trop étouffante, pas trop envahissante, pas trop intrusive, pas trop inquiète, pas trop inappropriée dans les réponses.
Ni dans un " Trop peu " : pas assez de présence, pas assez de réponses adéquates, pas assez de rythmes ajustés, et adaptés...
          Cette expression  : " Une mère suffisamment bonne "  recouvre toute personne offrant au bébé une qualité de présence et de soins...Ce peut être aussi un père, ou toute configuration parentale : quelle soit monoparentale, ou homo parentale aujourd'hui.....
Cette " mère/environnement suffisamment bon " commence bien sûr, nous le savons, dans l'espace intra-utérin...
Lors de la précédente conférence, je vous avais parlé des travaux de Franz VELDMANN, et de l'<<Haptonomie>>, pour offrir très tôt au bébé, de la part de ses deux futurs parents, un accompagnement et un accueil chaleureux dès ses premiers mois de vie, et aussi après la naissance....
La qualité de la relation entre le bébé et son environnement " Suffisamment bon " va s'appuyer sur ce qu'il appelle : << le Holding >> : c'est la manière dont la maman va porter son bébé...et également le << Handling >> : il s'agit ici de la façon dont la mère va prendre soin, donner des soins à son enfant...et aussi << l'Object presenting >> : c'est comment la mère va présenter son bébé à l'univers autour de lui et les objets qui s'y trouvent....         
          La mère, l'environnement " suffisamment-Bon " qui sont le premier miroir pour l'enfant : c'est tout un monde de Paroles, de regards, de caresses, de sourires, d'amour qui sont offerts au bébé...C'est tout un ensemble d'attention et de comportements adaptés aux besoins du bébé.
C'est à partir de la qualité de ces soins que le bébé va pouvoir installer en lui une " sécurité intérieure ", et l'évidence de la continuité du lien avec son environnement " suffisamment-bon "...
          Parce qu'il va recevoir des réponses appropriées à ses besoins de façon " quasi-magique ", il va croire dans un premier temps: qu'il a le pouvoir de créer ce dont il a besoin, au moment où il en a besoin....
Winnicott a appelé cela : " le trouver ~ créer ".
Cette capacité illusoire va s'avérée très importante pour l'éveil de sa créativité.
Pouvoir se séparer peu à peu de maman et quitter l'illusion de toute-puissance [Le monde répond à mes besoins] va devenir possible grâce à la mise en place progressive d'un " Sens de Soi " que Winnicott appelle le " SOI ", dans la langue anglaise : " le Self "....C'est la part vivante, spontanée, inventive de l'enfant : son Essence.
De ce self, de ce sentiment d'Être et d'exister, va pouvoir se mettre en place un espace de transition entre son monde intérieur et le monde extérieur autour de lui.
Winnicott a appelé cet espace " l'Espace Transitionnel ".
Le bébé va pouvoir surmonter la désillusion à l'aide d'un " objet transitionnel ", objet irremplaçable par lequel il créé un pont entre lui et le monde.
          Cet " Objet transitionnel " va permettre à l'enfant de passer de l'état d' UNION à l'état de RELATION avec sa mère.
Choisi par l'enfant, il l'appelle : " doudou...nin- nin " et va faire office d'interface entre le bébé et sa mère. Cet objet va lui permettre de palier à l'absence de sa mère quand elle va être momentanément absente, et ne plus répondre de façon aussi immédiate à ses besoins, comme au temps de leur relation fusionnelle...
Par une écoute appropriée et sa propre créativité, la mère va amener l'enfant à développer ses capacités sensorielles.....Sans pour autant avoir l'objectif de l'entraîner vers la performance, elle va ainsi favoriser son évolution équilibrée et harmonieuse.
Prenant place dans cet Espace Transitionnel : le JEU va devenir une " activité créatrice " chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte aussi car, comme nous l'avons précédemment présenté : en chacun des adultes vit toujours un enfant et un adolescent...
          Pour Winnicott : le JEU va conduire vers toutes les activités créatrices, et aussi artistiques, culturelles, les arts et les sciences.

IV °]   Les ENJEUX ESSENTIELS

1° Enjeu :  Quand enfant nous avons été suffisamment nourris et soutenus, respectés et reconnus dans notre singularité : nous posons les bases de la confiance en Soi....
Quand nous avons été guidés, accompagnés à comprendre le rôle et le fonctionnement des sensation, des émotions, des intuitions, à repérer les signaux de notre corps, à découvrir et respecter la nature aussi : nous pourrons plus facilement exprimer spontanément notre nature authentique, réaliser les apprentissages qui nous permettrons de mieux affirmer notre Vrai Soi, notre Être Essentiel, Être dans notre Self...
          Naître et grandir dans un milieu conscient des enjeux d'un "accompagnement suffisamment bon : va installer chez l'enfant la capacité à " jouir de la vie "...D' établir avec les autres et son environnement : des relations plus sereines...

2° Enjeu L'apprentissage de la satisfaction des " Besoins Vitaux ".
Cf. Les Travaux d'A. Maslow [La Pyramide des besoins]...Pour Maslow : l'homme n'atteint la plénitude et le succès que s'il est satisfait dans tous les domaines de sa vie en répondant à ses besoins. 1° = Le Plan Physiologique;
               2° = Le plan de la Sécurité;
               3° = Le besoin d'appartenance et d'Amour;
               4° = Le niveau du besoin de Reconnaissance;
               5° = L'accomplissement et la Réalisation de Soi...

3° Enjeu La constitution d'un " Narcissisme Sain "....Une " Bonne Estime de Soi " : nécessaire au bon fonctionnement de la personnalité.

4° Enjeu : La création d' un " Idéal du Moi : Ce sont les valeurs positives que toute personne cherche à atteindre...Celui que j'aimerais être.....
Il a été proposé d'ajouter, à la pyramide , un 6° et un 7° niveau qui correspondraient : à un besoin de " Beauté ", " d'Esthétisme ", de  "Spiritualité "...(?). Pourquoi pas...? Je serais assez d'accord.

Tous ces besoins sont continuellement présents, certains activés plus que d'autres, en lien avec la manière dont nous sommes conscients de tous ces besoins à satisfaire en nous.

Quelles conséquences peuvent découler d'un accompagnement carencé en soins, en attention, en soutient autour du bébé...?

V° ] La PERSONNALITE DE SURVIE ...  Dans un contexte où règne pour lui l'inconfort, peut-être de la négligence, voire du danger : l'enfant va s'apercevoir très tôt qu'il ne va pas pouvoir être lui-même, dans son authenticité, dans sa spontanéité, dans sa liberté d'expression....
Il va se créer une " Personnalité de SURVIE "...En se rendant compte assez vite des attitudes parentales, environnementales qui lui feront sentir s'il sera aimé, apprécié, ou plutôt rejeté.
Mais en quoi consiste donc cette " Personnalité de survie " (Nommée ainsi par R.Assaglioli-Fondateur de la psychosynthèse)...qui conduit à une forme de " séparation d'avec soi-même...? ".
           Pour s'assurer de continuer à rester en lien avec ses parents et son environnement, l'enfant ne va pas avoir d'autres choix que de devoir " délaisser " une partie de lui -même, d'abandonner, de mettre entre parenthèses- momentanément(pour un temps espère-t-il) : un certain nombre de ses besoins personnels, de ses envies d'enfant, mais aussi de ses potentialités, de ses richesses initiales pour s'adapter...L'enfant va ainsi enfouir et refouler très profondément en lui tous ses ressentis douloureux et mettre toute son énergie à se fabriquer une personnalité de "substitution ", d'emprunt, qui a été appelée : "Faux-self " par Winnicott, " Moi irréel " par A.Janov, " La Persona " par C.G.Jung , " Les masques " par L. Bourbeau....
        Cette personnalité d'emprunt ne correspond pas à son Identité Réelle.
Cette personnalité de survie qui s'élabore et s'installe peu à peu va finir par devenir ce que l'enfant croit être. ...Il va s'identifier à elle....
         Cet enfant dont je vous parle de puis tout à l'heure : c'est chacun de nous.
D'une certaine façon, dans des proportions plus ou moins différentes, chacun de nous n'est donc pas ce qu'il croit pourtant être.
Pour éviter de ressentir cette souffrance et le désespoir de ne pas être SOI : nous nous persuadons qu'il nous faut nous réfugier  derrière des attitudes, des comportements, des croyances, des interprétations....Bref: derrière ce que Lise Bourbeau a appelé : UN MASQUE ... [Cf. Les blessures de l'âme].
Avec ce masque, nous devenons quelqu'un d'autre...Nous croyons, au moment où nous mettons le masque, qu'il est le seul à pouvoir nous protéger de ce qui peut nous blesser dans la relation....

CONCLUSION ...Pour favoriser l'acceptation et la confiance en Soi chez l'enfant : ..L'Encourager, exprimer son approbation avec des paroles respectables...Le Stimuler et le valoriser...Favoriser son autonomie et son indépendance...Renforcer son estime de lui-même...L'accompagner à reconnaître ses forces, et à accepter aussi ses limites momentanées...Bref : << Lui offrir un environnement suffisamment bon ...>>.

Merci de toute votre attention, et Rendez-vous à la prochaine conférence au mois d'Avril 2015, dont le thème sera : << Masculin ~ Féminin : à la Rencontre de son couple Intérieur >>.


























Les Conférences de l'Année 2014

Posted on January 7, 2015 at 6:14 AM Comments comments (0)
Bonjour à tous, je vous présente à tous des vœux de réussite, de réalisation personnelle dans la Joie et la sérénité tout au long de cette nouvelle année 2015. Deux évènements ont marqué l'année 2014 : il s'agit de conférences que j'ai données au théâtre Nicolas Peskine à la maison des Provinces à Blois.
La Première  conférence a eu lieu le 18 Mars , et la seconde le 25 Novembre.
Le thème de la première conférence s'est déroulé autour de " L'Enfant Intérieur " et le thème de la seconde a été : " Jeux et Enjeux dans les Relations ".
Pourquoi ces conférences ? Pour moi, l'objectif de ces conférences est triple :
- Partager avec le public mes recherches et observations à partir de ma pratique quotidienne de Psychopraticien, et apporter ainsi des éclairages que je peux considérer comme utiles à chacun, à propos de la relation à soi-même, et dans ses relations avec les autres.
- Que ces informations partagées puissent permettre à chacun d'être de plus en plus conscient des richesses Intérieures qu'il porte en lui .
- De faire savoir qu'il reste toujours possible pour chacun de nous aujourd'hui : d'établir plus d'Unité et de Paix entre toutes les dimensions de lui-même, et de les laisser se diffuser et rayonner au-delà de nous.

voici donc la synthèse de ces deux Conférences.

Conférence  "A la Rencontre de son Enfant Intérieur "....

La notion " d'Enfant Intérieur " recouvre le petit garçon ou la petite fille que chacun de nous a été, et qui continue à vivre en nous....cet Enfant Intérieur vit en l' Adulte que nous devenons...L'Adulte, l'Adolescent, l'Enfant Intérieurs sont des états, des facettes, des dimensions de nous-mêmes, et ils interagissent les uns avec les autres, sans que nous en soyons "Conscient " la plupart du temps....Et cependant, leur influence peut, à certains moments être très prégnante dans nos vies de tous les jours.
Nous pourrions nous interroger et nous demander à quoi cela peut-il bien servir donc de s'intéresser à cet Enfant Intérieur...? Nous pourrions penser, devenus Adulte, que ce petit garçon, ou cette petite fille que nous avons été un jour, sont bien loin maintenant, et même, presque oubliés dans un passé qui  s'éloigne de nous jour après jour.....Pour la plupart d'entre nous, cette Enfance a été emplie de Présences aimantes, nous offrant du soutient, nous accompagnant dans notre croissance....Tandis que d'autres parmi nous pourraient avoir délibérément choisi de ne surtout pas s'y intéresser, tant leur enfance leur a été si douloureuse à vivre, remplie de traumatismes à traverser, à surmonter pour pouvoir survivre....Tandis que d'autres encore pourraient se rappeler qu'ils n'ont en fait pas eu de "Vraie Enfance ", parce qu'il leur a été demandé de ne pas grandir, à leur rythme d'enfant, mais plutôt de soulager, voire de prendre en charge un parent ou un environnement familial en difficulté....OUI....Et cependant, ces enfants oubliés que nous avons été attendent que nous allions poser notre Conscience d' Adulte, sur l'état dans lequel nous les avons laissés....Toute cette histoire a en fait commencé bien avant que nous naissions, dans le séjour "Intra-utérin ", où tant d'informations nous sont déjà sensoriellement parvenues, et se sont enregistrées....Nous avons tout d'abord été "Un Bébé intérieur "...Parfois vraiment attendu, mais pas toujours...Et en fonction de la qualité de cet accueil qui va nous être réservé à notre naissance : nous pourrons alors grandir en nous percevant " Reconnu " en tant que nous-même. Cette forme d'accueil-là - autant de la part de maman comme celle de papa,  va nous aider à grandir de façon équilibrée et harmonieuse. Nous pourrons ainsi, avec la Sécurité et la Confiance installées en nous, avancer dans la vie en exprimant l'enfant Libre-Spontané-Insouciant-Joyeux- Curieux.....Et reconnaître alors en nous un "Enfant Source " : la Source de tous les possibles, comme dans une dimension en dehors du temps et de l'Espace, et s'émerveillant de chaque chose, à chaque instant....Nous pourrions restés suspendus à ces premiers pas dans la vie de cet enfant....Mais " Cela " ne s'est pas tout à fait passé comme cela pour un certain nombre d'entre nous....
Il nous suffit de regarder les êtres humains que nous côtoyons, et nous rendre compte que tous ne nous paraissent pas si épanouis,  si heureux, si joyeux, et libres d'être eux-mêmes....Et nous ...?

Alors questionnons-nous...: Mais que s'est-il donc passé pour que ce Bébé Intérieur ", puis cet "Enfant Intérieur " ne puissent pas maintenir cet état d'Enfant heureux et joyeux en nous...?
Que sont-ils donc devenus tandis que nous avons grandis...? Ont-ils disparus, sont-ils totalement perdus, définitivement oubliés, figés dans une mémoire et un lieu inaccessibles en nous...? Mais que s'est-il donc passé, que leur est-il arrivé pour qu'à la place de cette "Energie Vitale", ce sont plutôt : mal-être-dysfonctionnements-maladies-dépression qui se manifestent...! Cela serait-il uniquement le résultat de trop de pression extérieure rencontrée, de trop de stress subi, de trop de perte de repères autour de nous dans un monde en mouvement et en changement...?
Mais que s'est-il donc passé pour que dans les relations entre les personnes apparaissent : incompréhension - agressivité- mépris...? Et pour les personnes vivant en couple : ne plus parvenir à se reconnaître, à ne plus s'aimer, mais s'éloigner l'un de l'autre jusqu'à la séparation laissant place, après l'Amour "Fou", à la haine destructrice ...?

Alors, après cet amer constat mais cependant d'une réalité bien présente autour de nous, et aussi en nous parfois, comment pouvons-nous mieux comprendre ce qui pourrait s'appeler " la Déconnexion " d'avec tous les potentiels de Vie si prometteurs au moment de l'arrivée de cet enfant que nous avons tous étés....?
Nous pourrions aussi nous demander ce que sont devenues toutes ces Forces de vie , ces potentiels et ces Ressources " inexplorés ", " inemployés ", qui semblent comme mis entre parenthèse pendant des années parfois, pour ne pas dire " Ignorés" pour toujours....?
Y a-t-il des évènements rencontrés dans la vie qui auraient le pouvoir  de conduire le bébé et l'enfant intérieurs à ne plus s'exprimer autant en nous, voir de moins en moins...?
Il paraît juste de penser que nous n'avons pas tous eu des " Enfances Dramatiques ", et nos parents portaient aussi en eux des côtés " positifs ". Mais ce ne sont pas ceux-là que nous avons refoulés....L'Enfant en nous à besoin de s'appuyer sur les apports positifs de nos parents pour se construire, grandir, se constituer des repères en s'appuyant sur les " Soutiens " reçus...
Et cependant, avons-nous conscience que demeurent en nous des dimensions restées " Sous-développées "...?
Dans l'espace des consultations, derrière l'Adulte ou le couple qui est là présent, il est possible de déceler un/des enfant(s) oublié(s), perdu(s), abandonné(s), figé(s) dans la terreur, encombré(s) de colère et de peur, et qui semble(nt) attendre, encore aujourd'hui, que quelqu'un vienne à sa/leur rencontre et le(les) Reconnaisse enfin, pour QUI IL EST/ pour QUI ILS SONT.

Alors, plusieurs possibilités se présentent à nous maintenant :

- Nous pourrions choisir de ne pas nous attarder à ce qui va mal, nous dire que l'histoire de l'Humanité a toujours été comme ça, que nous ne pourrions rien y changer, qu'il nous faut l'accepter....C'est ce que nous pensons, et faisons depuis des années peut-être, d'ailleurs...
- Nous pourrions tout aussi bien choisir d ' ignorer l'existence des symptômes de mal-être qui nous visitent parfois, ou que nous observons chez les autres, et tenter de nous adapter tant bien que mal à notre environnement relationnel, et de faire au mieux...En se faisant aider, de temps en temps, par un petit traitement antidépresseur, ou des anxiolytiques...
- Il y a encore la possibilité d'accepter d'avoir perdu le contact avec la Vitalité de l'Enfant Intérieur en nous... de faire comme s'il était " Presque mort ", et de penser même que c'est trop tard maintenant pour renouer le contact avec lui, et rester indifférent, ou insensible à Sa Présence, en préférant l'ignorer en nous et aussi chez les autres.....
- Ou encore de s'installer dans le Déni, et se défendre en se disant qu'il ne s'est rien passé de " particulier"....Que tout cela ce sont des théories de Psy que de penser que vit en chaque Adulte un enfant plus ou moins caché, et de surcroît en " Souffrance "....Allons donc...

" J'ai pour ma part choisi une Autre VOIE " : Ecouter mon envie de me 
                                                                                  Reconnecter avec eux, de partir à la Rencontre de l'Enfant et du Bébé Intérieurs en moi " Les plus Épanouis, et les plus blessés aussi ".
Et qu'il me paraît Juste et respectueux de poser, sur chacun d'Eux, un regard NOUVEAU, au-delà de celui qu'ils avaient reçus par les Adultes de mon enfance....de leur offrir, à partir de " l' Etat -Adulte Conscient d'Aujourd'hui ": une PRÉSENCE, une ECOUTE, un ACCUEIL, une RECONNAISSANCE les plus INCONDITIONNELS POSSIBLE, et qu'ils attendent, sous cette forme depuis si longtemps...
Et VOUS...? Où regardez-vous...? Qui regardez-vous, à Qui pensez-vous quand je vous parle de l'Enfant que vous avez été toutes et tous....?

Alors, maintenant : Regardons les signes de souffrance qui nous parlent 
                                     De :  " l'OUBLI ", de " l'ABANDON ", de la " Perte de contact " avec le Bébé et l'Enfant Intérieurs en nous.....En voici une liste (qui est loin d'être exhaustive ) ...  
Ils peuvent être observés à plusieurs niveaux :
1°) Avec nous-mêmes : Au niveau des Comportements et attitudes :
Mal se traiter soi-même...:S'oublier, s'abandonner soi-même,  se montrant ainsi indirectement que l'on ne se considère pas comme une personne importante à ses propres yeux...
Se mettre dans des conduites "Addictives", cherchant Inconsciemment ainsi :    à atténuer la douleur de cet " oubli ", de cette " Déconnexion " d'avec l'Enfant Blessé, oublié, qui s'est peut-être senti trahi...Rejeté... voir humilié, ou traité injustement;...Victime d'un abus....Ou avoir recours à certaines substances cherchant à remplir plutôt une sensation de " Vide", ou à calmer des Angoisses qui peuvent prendre leur origine dans la peur de "Perdre l'Amour " des autres, si Essentiel pour lui....Ces angoisses d'être rejeté, ou abandonné pourraient bien se retrouver et se reproduire dans les relations de la vie Adulte, avec l'impossibilité pour certaines personnes de se retrouver seule, cherchant en permanence à établir des liens basés sur la " co-dépendance"...?(Nous pourrions nous demander si les troubles des conduites alimentaires ne pourraient pas avoir une de ces fonctions...?).
Se montrer " Agressif", se laisser " Emporter" dans la colère: Expression d'une certaine " Impuissance " à réussir.....ou se sentir " dépassé" dans certaines situations...Ou ne pas parvenir à correspondre aux attentes de l'Autre...Ou encore : ne pas me sentir considéré "Pour Qui Je suis "....Et que l'on me demande d'Être quelqu'un d'autre...Avec le cortège des expressions quipourraient le signifier : "...Je ne me sens pas à la hauteur...Je me sens dépassé...Je me sens nul...Je vois bien que je n'y arrive pas... Ce n'est pas la peine : je ne peux rien faire...De toute façon : c'est trop compliqué pour moi..."
Continuer à avoir des comportements qui sont restés infantiles : qui témoignent, à différents degrés: de blocages dans l'enfance dont la croissance naturelle s'est trouvée stoppée sous l'effet de certains traumatismes subis...Attendre sans cesse la Reconnaissance et la valorisation des actions accomplies...

 • Autres signes, moins accessibles à la Conscience: Établir des
                                                                                                 Relations en s'enfermant dans le " Triangle Dramatique " de KARMAN (Un jeu Psychologique Inconscient enfermant)...: Soit en se mettant dans la position, du " Sauveteur", soit dans celle de la "Victime", soit dans celle du Persécuteur...".
[Ce "Stratagème relationnel sera présenté lors d'une prochaine conférence, avec une ouverture innovante que je lui ai créé].
Se noyer dans l'Hyperactivité...
• Se construire une personnalité en " Faux-self "...
Avoir appris à " s'oublier ", à " Prendre sur soi "...

2°) Autres comportements et Attitudes avec les autres, qui
 Evoquent cette " Déconnexion " :  • S'adapter, se sur-adapter, s'accomoder :  à ce qui se passe autour de nous, en repérant les attitudes, les propos qui ferons que nous nous sentirons plus aimés, plus appréciés, valorisés, moins rejetés....
Se construire dans la Séduction...
• Grandir en apprenant à " Faire plaisir".

Le Résultat de toutes ces " Adaptations " : Se créer une Personnalité
                                                                               Finalement pas si " Adaptée" que cela à l'Instant présent, et de ce fait : assez " Eloignée de notre Essence Individuelle, ayant perdu de son Authenticité [Cf. La PERSONA de C.G.JUNG], peu sûre de sa valeur, dépendant de l'appréciation des Autres.
Très probablement aussi coupée des ses " Propres envies ", de ses Ressentis, de ses émotions (dont l'expression n'était peut-être pas autrefois " autorisée...?).

Au fond: Nous " falsifions " qui nous sommes afin de restés reliés à ceux dont 
                 Nous dépendons pour nos besoins les plus Essentiels....Et ainsi : "   
                           <<  Nous nous perdons de vue...>>

3°) Autres comportements et Attitudes dans le couple cette fois :

"Jouer des  " Rôles " : Prendre en charge l'Autre, ou se laisser prendre en
                                     Charge...Chercher à le Contrôler...
Entretenir un modèle de couple:à l'image du couple parental, lui-même porteur de " Fantômes " appartenant aux couples Grands-Parentaux.....Et constitués de : Secrets, non-dits....Transmis de générations en générations...
 Avoir beaucoup d'attentes et investir le couple d'une mission de " Réparation...

4°) Autres signes de la " Déconnexion " s'exprimant par le corps   
      Cette fois ...: Les "Maux du corps" : seraient -ils eux aussi en correspondance avec cette Energie de l 'Enfant oublié, et qui appelle " Au secours"...? << L'énergie de ces traumatismes oubliés " maintenus " dans l'ombre, dans les oubliettes du passé [Cf. J.P. FLUTEAU-L' Enfant Gigogne]...va trouver un jour ou l'autre un mode d'expression que nous connaissons tous : les symptômes, qui cherchent à raconter, malgré tout, quelque chose qui doit resté caché >>....:
Le Langage Psychosomatique...Le langage de la Dépression...Le langage de maladies, des douleurs...
LES RETROUVAILLES :<< Il n'est jamais trop tard pour avoir eu une enfance
                                             Heureuse >> [M.ERICKSON ].
Alors, comment pouvons-nous faire pour rejoindre cet Enfant Intérieur oublié en nous, le voir autrement...?
Que pouvons-nous faire de tous ces constats, de toutes ces observations et prises de Conscience...?
Comment pouvons-nous, chacun :agir le changement afin de " Réhabiliter " ces facettes oubliées, restaurer ces dimensions de nous qui auraient pu, dans d'autres circonstances : exister plutôt que d'être " empêchées " de vivre...? Participer elles-aussi à la création d'une Identité plus " complète", plutôt que de constituer en nous ce que C.G.JUNG appelait " l'Ombre...? ".
Certes,  nous ne pourrons jamais revenir en arrière et effacer ce qui nous est arrivé dans le passé, mais nous pouvons travailler activement à " Guérir les effets du passé" lorsqu'ils se manifestent dans notre vie....Nous pouvons modifier notre façon de regarder ce qui s'est passé dans ce passé...

• Il est possible d'évoquer ici la "Résilience " définie tout d'abord par J.BOWLBY, puis reprise par B.CYRULNIK : " Elle consiste pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'évènement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression et se reconstruire".
Il est possible de rappeler que la résilience est rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité par des expériences constructives de l'enfance avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants.
Comment...?
- Par la réflexion, par la parole, par une démarche de thérapie....
- Par différentes approches de la Psychothérapie :Solliciter l' Inconscient pour aller, par un accompagnement guidé, vers cet Enfant et ce bébé Intérieurs et rétablir ainsi le contact avec celui que j'ai appelé " l'Enfant Source en nous ", gardien, détenteur de tous nos potentiels....Aller apporter: l'Amour, l'Ecoute, l'Attention...Une PRESENCE Bienveillante à toutes les parties de nous : celles qui ont gardé leur Vitalité...Celles qui se sont senties blessées et oubliées en chemin...Et leur offrir de poursuivre leur croissance en présence d'un témoin Lucide que nous pouvons apprendre à ÊTRE : l'Adulte que nous sommes devenus, pouvant développer en lui, pour cette Rencontre : des " Fonctions parentales• appropriées". 
Compter sur la " Plasticité " du cerveau: dans une approche aménagée : créer de "Nouveaux circuits neuronaux", comme nous l'ont montré les dernières recherches scientifiques, et fabriquer ainsi de nouveaux réseaux, de nouvelles images de notre passé, agir sur ce que nous retenons dans le champ énergétique des traumatismes.....Ce qui pourrait bien avoir une influence bénéfique sur nos états intérieurs dans le présent...
- L'Auto-observation :Nous sommes tous invités à " Arrêter " de nous défendre pour apprendre à poser notre Conscience sur quelques nouvelles attitudes favorables à la Reconnaissance de cet Enfant Intérieur en nous :
Accueillir et comprendre : Ce qui réagit, ce qui se met en " Réaction "  
                                          En moi...
Identifier les " Répétitions ": Dans mes comportements, mes attitudes ,
                                                       Mes pensées, mes mots, mes impasses....
Repérer : Ce qui me fatigue, ce qui me prend de l'Energie, ce qui m'irrite, 
                    M'agace, ou qui réveille de la colère en moi, ou le reproche facile...
Observer : Quand je m'oublie, quand je me maltraite, quand je me dévalorise,quand je doute de moi...
 Repérer: Quand je me mets à " jouer dans le triangle Dramatique "...
• M'interroger: Sur mon Hyperactivité qui ne me rend plus disponible pour mes proches...Ou pourquoi je peux être " sur la défensive ", ou être " régulièrement "  et exagérément susceptible, " méfiant"...?
• Me demander : Pourquoi je cherche tant à plaire parfois, ou à faire plaisir en permanence, ou à être résolument " trop gentil"...?
 Dans l'espace du couple :  observer si je me mets dans des rôles bien identifiés :  Etre très exigeant avec lui/ elle...L'Infantiliser....Chercher à le contrôler....Me positionner en rival...Me mettre dans la comparaison...faire du chantage : " Si tu m'aimais vraiment.."...Fuir la relation intime...Parler durement...Comme je l'ai peut-être déjà entendu...?
Parce que cela appartient maintenant au domaine de l'oubli , je peux avoir une certaine difficulté à m'en rendre compte par moi-même, mais si je souhaite vraiment retrouver cet enfant intérieur en moi, et devenir plus libre d'être MOI, je peux apprendre à accepter que l'Autre me la fasse remarquer, sans l'interpréter comme une intrusion, ou un reproche, mais plutôt comme UNE AIDE BIENVEILLANTE...Et venant de sa part Adulte, qui m'offre ainsi de faire l'expérience d'une Ecoute Bienveillante, de la possibilité de prendre en compte, à deux, de l'Enfant qui cherche à s'exprimer en moi...

LE RÔLE DES PARENTS... Que peut-on faire quand on est parent, et que l'on a repéré, dans l'éducation avec les enfants que nous sommes prisonniers :

- De Schémas répétitifs, conditionnés, enfermants , et que l'on peut avoir de la difficulté à asseoir son autorité sans passer par la pression ou le chantage...?
Pourquoi ne pas : repenser, revisiter par soi-même, ou à deux : certains principes éducatifs hérités de nos parents, et ce que signifie :" Être dans sa "Juste Autorité ...? "
- Nous pouvons aussi: Aider, encourager l'enfant à exprimer ses inquiétudes, ses sentiments, ses peurs, ses émotions, quelles qu'elles soient...
- Nous pouvons: Le rassurer, le déculpabiliser quand nous nous exprimons sous le coup de la fatigue, ou d'une façon qu'il ne comprendrait pas, afin qu'il ne sente pas coupable ni responsable de cela, et ne nous prenne pas en charge...
- Nous pouvons: Accepter le plus possible l'enfant dans sa façon d'être LUI, dans ses différences, son originalité...Plutôt que de le vouloir Autre que ce qu'IL EST, et risquer alors de le façonner à " notre Image " ....Il pourrait alors chercher à " répondre " à nos attentes, supposant, que pour être aimé, il doive devenir ce que nous voudrions qu'il soit. Combien de fois ai-je entendu les patients Adultes regretter de ne pas avoir pu être aimés pour eux-mêmes, enfants. Et nous avons pu entendre dans cette conférence , combien l'impossibilité d'être SOI : nous éloigne de nous, parfois toute une partie de la vie. Combien de ne pas s'être senti considéré pour Soi-même, déjà enfant, peut-être source de " Mal-Être, et même de "Dépression" , tant cette quête de l'UNITE de Soi- même nous sollicite, bien au-delà de la Conscience que nous pouvons en avoir.
- Nous pouvons apprendre à l'enfant à " Identifier " ce qu'il ressent dans son corps, et aussi l'éveiller à ce qui ne lui paraît pas " juste", ou " correct" pour lui, dans ses relations....C'est une façon de lui faire passer le message qu'il n'a pas à " Renoncer " à ses Ressentis, si précieux à savoir identifier, quand tout au long de sa vie : des émotions  et des ressentis vont se présenter à maintes et maintes occasions. 

LES OUTILS DE MA PRATIQUE POUR ACCOMPAGNER LES  PATIENTS...

Pour accompagner les patients que je reçois à aller à la " Rencontre de leur ENFANT INTERIEUR " j'utilise :
Différents Protocoles alliant le Conscient et l'Inconscient.
Je propose aussi une forme de " Visualisation Réparatrice " que je créé à cette intention.
J'initie également les patients à savoir aller à la rencontre des messages de leur corps à partir d'une approche que j'ai également inventée.
 Je fais appel à la méthode du " Rêve Eveillé Libre", créée par Georges ROMEY, pour la rencontre avec la fonction imaginaire, et le travail " Réparateur" des images.

En guise de conclusion...Un jour, je me suis posé la question : " A quoi reconnaîtrait-on un Adulte qui aurait appris à se " Reconnecter " avec le monde Intemporel de son enfance, avec le bébé et l'enfant intérieurs en lui...?
Très probablement : Il serait Joyeux, Spontané, Vivant dans l'instant PRESENT, Libre, Curieux, Inventif, Confiant en ses capacités, Heureux d'Être en Relation, et en PAIX avec ceux qui l'entourent.....Créateur de chaque instant de sa vie,  ancré dans une acceptation "Inconditionnelle " de lui-même.

Ceci ne serait-il pas une quête " Incessante " en nous...?

Est-ce qu'une "Belle Histoire " dont nous rêvons tous de vivre un jour ne commencerait-elle pas par des "Retrouvailles Réussies" avec cet Enfant et ce Bébé Intérieurs en nous...?
Merci à toutes et tous de votre attention. Je vous souhaite de belles rencontres avec votre Enfant Intérieur.

A suivre Prochainement la Conférence du 25 Novembre 2014 :

               " Jeux et Enjeux dans les relations"...

Prochaine Conférence :                    14 AVRIL 2015 :

   " Masculin/ Féminin : A la Rencontre de son Couple INTERIEUR ".

Gabriel Le MAREC - PSYCHOPRATICIEN-PSYCHOANALYSTE EN Rêve 
                             Eveillé Libre  -  06 86 92 25 25 -